Bibliographie

L’État, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1949. Economica, Paris, 1987. Réimpression 1999.

Teilhard de Chardin, prophète d’un âge totalitaire, Denoël, Paris, 1963 (épuisé)

Le Paradoxe de la culture, Denoël, Paris, 1965. Réédité en 1991 dans Nuit et jour.

Célébration du coq, Éditions Robert Morel, Haute-Provence, 1966 (épuisé).

Dimanche et lundi, Denoël, Paris, 1966 (épuisé).

L’Hommauto, Denoël, Paris, 1967. Réédité en 2003 chez le même éditeur.

Le Fils de l’Homme et les enfants de Dieu, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1968.

Le Jardin de Babylone, Gallimard, Paris, 1969. Éditions de l’Encyclopédie des nuisances, 2002.

Prométhée réenchaîné, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1972. Éditions de La Table ronde, Paris, 2001.

La Fin du paysage. Conception, photographies et légendes de Maurice Bardet. Introduction des quatre chapitres par Bernard Charbonneau. Anthropos, Paris, 1972.

Le Système et le chaos. Critique du développement exponentiel, Anthropos, Paris, 1973. 2e édition : Economica, Paris, 1990. 3e édition : Sang de la terre, novembre 2012.

Tristes campagnes, Denoël, Paris, 1973. Réédition Le Pas de côté en 2013.

Notre table rase, Denoël, Paris, 1974.

Vu d’un finisterre, édition ronéotypée, 1976.

Le Plus et le Moins, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1978.

Le Feu vert, Karthala, Paris, 1980. Parangon, Lyon, 2009.

Je fus. Essai sur la liberté, Imprimerie Marrimpouey, Pau, 1980. Opales, Bordeaux, 2000.

Une seconde nature, édité à compte d’auteur, Imprimerie Marrimpouey, Pau, 1981. Sang de la terre, novembre 2012.

La propriété c’est l’envol, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1984.

La Société médiatisée, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1985.

Ultima ratio, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1986. Édité en 1991 dans Nuit et jour.

Nuit et jour (compilation du Paradoxe de la culture et d’Ultima ratio) Economica, Paris, 1991.

Sauver nos régions, Le Sang de la terre, Paris, 1991.

L’esprit court les rues, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1992.

Les Chemins de la liberté, édition ronéotypée (à compte d’auteur), 1994.

 

Publications posthumes

Il court, il court le fric…, Opales, Bordeaux, 1996.

Un festin pour Tantale, Le Sang de la Terre, Paris, 1996. Réédité en 2001.

Comment ne pas penser, Opales, Bordeaux, 2004.

Bien aimer sa maman, Opales, Bordeaux, 2006.

Finis Terrae, À plus d’un titre, 2010.

Le Changement, Le Pas de côté, 2013.

Nous sommes révolutionnaires malgré nous. Textes pionniers de l’écologie politique (avec Jacques Ellul). Recueil de quatre textes datant des années 1930 : « Directives pour un manifeste personnaliste », « Le progrès contre l’homme », « Le sentiment de la nature, force révolutionnaire », « An deux mille ». Le Seuil, 2014.

Outre ces livres, Bernard Charbonneau a publié un grand nombre d’articles dans les revues et journaux La Gueule ouverte (« Chronique du terrain vague », de 1972 à 1977), Combat Nature, Réforme, Foi et vie (« Chroniques de l’an deux mille »), La République des Pyrénées, etc.

 

Ouvrages sur Bernard Charbonneau

Jacques Prades dir., Bernard Charbonneau. Une vie entière à dénoncer la grande imposture, Ramonville Saint-Agne, Érès, 1997 (épuisé).

Daniel Cérézuelle, Écologie et liberté. Bernard Charbonneau, précurseur de l’écologie politique, Lyon, Parangon (coll. L’après-développement), 2006.

 

Traduction

El Jardín de Babilonia, éd. El Salmón,traduction de Emilio Ayllón, Madrid, 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s